Le Parc zoologique et botanique de Mulhouse est l’un des plus anciens zoos de France. Créé en 1868 pour « divertir la classe ouvrière », il construit son identité sur sa double nationalité et se transforme petit à petit pour devenir un Parc esthétique et scientifique.

1868 : Le « Parc du peuple » ouvre ses portes En pleine période d’essor industriel, les chefs d’entreprise locaux regroupés au sein de la Société industrielle de Mulhouse (SIM) créent le « Parc du peuple », afin d’offrir à la classe ouvrière un espace de détente et de loisirs, pour un prix d’entrée modique. Dans les 4 hectares de ce Parc de style romantique, on peut observer cerfs, kangourous, oiseaux, mais aussi faire sa gymnastique, écouter des concerts...

1893 : La ville de Mulhouse développe son parc zoologique et botanique Très fréquenté, le parc nécessite une gestion et des investissements auxquels la SIM ne peut faire face. La ville de Mulhouse le prend alors en charge. De nouveaux animaux arrivent, parmi eux des ours bruns et des otaries. Le Parc se dynamise et s’étend désormais sur 12 hectares, avec en particulier un kiosque pour les concerts et un restaurant. La période des deux guerres sera difficile : bâtiments endommagés, arbres abattus… Le Parc se relève avec une vaste opération de rénovation qui durera jusqu’en 1948 et lui redonnera dès 1950 sa place parmi les plus beaux zoos de France.

1965 : La pédagogie entre au Parc La « petite école du zoo », animée le jeudi par des enseignants bénévoles, marque la naissance du service pédagogique du Parc. Un an plus tard, chaque enclos est équipé d’un panneau qui détaille les caractéristiques de l’espèce présentée. En 1977, le jardin botanique intègre à son tour la dimension éducative en créant le parcours des arbres remarquables et la zone d’expositions florales. Le Parc se renforce notamment avec, en 1968, la construction d’une singerie.

1980 : Une diversité zoologique qui se développe et une autorité scientifique qui s’installe Les années 1980 marquent un tournant dans la vie du Parc zoologique et botanique de Mulhouse, qui devient progressivement une référence au sein de la communauté scientifique mondiale. La faune présentée se diversifie avec l’arrivée d’animaux emblématiques. En parallèle, le Parc s’implique davantage dans la préservation de la flore en exposant des plantes menacées du Massif des Vosges et du Massif du Jura. Tous les végétaux sont étiquetés avec leur nom scientifique et la collection botanique s’étoffe avec la plantation de nouvelles essences d’arbres et d’arbustes. Les premiers jardins thématiques sont conçus : iris, pivoines, rhododendrons…

2005 : Bien-être animal et Jardin remarquable : une nouvelle impulsion pour le Parc zoologique et botanique La recherche du bien-être animal devient une priorité pour le Parc, entraînant la rénovation de tous les enclos. La même année, le label Jardin remarquable couronne la qualité scientifique et paysagère des collections botaniques (comprenant en particulier 837 variétés d’arbres et d’arbustes et 6 jardins thématiques). Le Parc zoologique et botanique de Mulhouse est aujourd’hui reconnu et salué pour sa mission : il abrite 170 espèces animales dont 81 sont menacées, et collabore à de nombreux projets scientifiques. Il est le 1er site touristique du Haut-Rhin et le 3e d’Alsace.

Source Wikipédia

2 commentaires



Ajouter un commentaire

Me notifier des nouveaux commentaires :



S'inscrire sans commenter

  • viviti - 1
    Bel album.
  • karinethenadey - 1
    Merci
Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 132266
Consultations des 10 dernières minutes : 34
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 90
Nombre de consultations d'hier : 99
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 28
Visiteurs des 60 dernières minutes : 21
Visiteur(s) récents: 1