• Zoo Parc de Beauval (France, 41)

    331 photos dans 4 sous-albums

  • Bioparc de Doué-la-Fontaine (France, 49)

    156 photos dans 4 sous-albums

  • Zoo d'Amnéville (France, 57)

    231 photos dans 3 sous-albums

    Le zoo d'Amnéville est un parc zoologique privé situé à Amnéville entre Metz et Thionville en Moselle. 

    Il regroupe 2 000 animaux de 360 espèces sur 17 hectares.   Adresse : 1 rue du tigre                   57 360 Amnéville Téléphone : 03 87 70 25 60   Tarif 2013 : 31 euros à partir de 12 ans                    25 euros de 3 à 11 ans                    Gratuit pour les moins de 3 ans                    46,50 euros pour le pass 2 jours consécutifs pour les plus de 12 ans                    37,50 euros pour le pass 2 jours consécutifs pour les 3 à 11 ans   http://zoo-amneville.com/  

  • Parc de Sainte-Croix (France, 57)

    64 photos dans 1 sous-album

    Le Parc animalier de Sainte-Croix est un parc zoologique français situé au cœur du parc naturel régional de Lorraine, à Rhodes. Principalement spécialisé dans la faune européenne. Créé en 1980 par Gérald Singer, ce sont maintenant ses fils, Laurent et Pierre, qui assurent la gestion du parc. Couvrant une superficie de 120 hectares, il présente plus de 1 500 animaux, à travers trois sentiers passant dans de grands espaces, notamment des cerfs, des ours, des lynx, des bisons, plusieurs meutes de loups, des vautours, mais aussi des lémuriens, des pandas roux et des gibbons à favoris roux. Le Parc animalier de Sainte-Croix dispose également d'une offre hôtelière de 22 hébergements insolites.

     

  • Parc zoologique et botanique de Mulhouse (France, 68)

    76 photos

    Le Parc zoologique et botanique de Mulhouse est l’un des plus anciens zoos de France. Créé en 1868 pour « divertir la classe ouvrière », il construit son identité sur sa double nationalité et se transforme petit à petit pour devenir un Parc esthétique et scientifique.

    1868 : Le « Parc du peuple » ouvre ses portes En pleine période d’essor industriel, les chefs d’entreprise locaux regroupés au sein de la Société industrielle de Mulhouse (SIM) créent le « Parc du peuple », afin d’offrir à la classe ouvrière un espace de détente et de loisirs, pour un prix d’entrée modique. Dans les 4 hectares de ce Parc de style romantique, on peut observer cerfs, kangourous, oiseaux, mais aussi faire sa gymnastique, écouter des concerts...

    1893 : La ville de Mulhouse développe son parc zoologique et botanique Très fréquenté, le parc nécessite une gestion et des investissements auxquels la SIM ne peut faire face. La ville de Mulhouse le prend alors en charge. De nouveaux animaux arrivent, parmi eux des ours bruns et des otaries. Le Parc se dynamise et s’étend désormais sur 12 hectares, avec en particulier un kiosque pour les concerts et un restaurant. La période des deux guerres sera difficile : bâtiments endommagés, arbres abattus… Le Parc se relève avec une vaste opération de rénovation qui durera jusqu’en 1948 et lui redonnera dès 1950 sa place parmi les plus beaux zoos de France.

    1965 : La pédagogie entre au Parc La « petite école du zoo », animée le jeudi par des enseignants bénévoles, marque la naissance du service pédagogique du Parc. Un an plus tard, chaque enclos est équipé d’un panneau qui détaille les caractéristiques de l’espèce présentée. En 1977, le jardin botanique intègre à son tour la dimension éducative en créant le parcours des arbres remarquables et la zone d’expositions florales. Le Parc se renforce notamment avec, en 1968, la construction d’une singerie.

    1980 : Une diversité zoologique qui se développe et une autorité scientifique qui s’installe Les années 1980 marquent un tournant dans la vie du Parc zoologique et botanique de Mulhouse, qui devient progressivement une référence au sein de la communauté scientifique mondiale. La faune présentée se diversifie avec l’arrivée d’animaux emblématiques. En parallèle, le Parc s’implique davantage dans la préservation de la flore en exposant des plantes menacées du Massif des Vosges et du Massif du Jura. Tous les végétaux sont étiquetés avec leur nom scientifique et la collection botanique s’étoffe avec la plantation de nouvelles essences d’arbres et d’arbustes. Les premiers jardins thématiques sont conçus : iris, pivoines, rhododendrons…

    2005 : Bien-être animal et Jardin remarquable : une nouvelle impulsion pour le Parc zoologique et botanique La recherche du bien-être animal devient une priorité pour le Parc, entraînant la rénovation de tous les enclos. La même année, le label Jardin remarquable couronne la qualité scientifique et paysagère des collections botaniques (comprenant en particulier 837 variétés d’arbres et d’arbustes et 6 jardins thématiques). Le Parc zoologique et botanique de Mulhouse est aujourd’hui reconnu et salué pour sa mission : il abrite 170 espèces animales dont 81 sont menacées, et collabore à de nombreux projets scientifiques. Il est le 1er site touristique du Haut-Rhin et le 3e d’Alsace.

    Source Wikipédia

  • Zoo de la Flèche (France, 72)

    69 photos dans 2 sous-albums

  • La Ménagerie du Jardin des Plantes (75)

    74 photos dans 1 sous-album

  • Parc zoologique de Paris (France, 75)

    244 photos dans 2 sous-albums

    Le parc zoologique de Paris, couramment appelé zoo de Vincennes, est un établissement du Muséum National d'histoire naturelle, situé dans le 12eme arrondissement de Paris, dans le bois de Vincennes, qui couvre une superficie de 14,5 hectares. Il comporte un grand rocher artificiel haut de 65 mètres (décor emblématique du parc depuis son ouverture en 1934 et connu populairement comme « le Grand Rocher ») et une serre de 4 000 m2abritant un milieu équatorial.

    Devenu vétuste et trop exigu pour ses pensionnaires selon les critères du XXIeme siècle, le zoo de Vincennes a été fermé le 30 novembre 2008. Les travaux de rénovation, commencés le 7 décembre 2011, se sont étalés sur presque deux ans et demi et ont permis aux enclos, entièrement revus et désormais groupés en cinq grands milieux naturels (ou biozones) d'être aux normes modernes pour le confort des animaux, la sécurité du public et lamuséologie. Les travaux terminés, le zoo a été rouvert le 12 avril 2014.

    C'est le seul zoo au monde à avoir été entièrement reconstruit, à l'exception de l'entrée Saint-Mandé désormais fermée, du Grand Rocher, de la volière des vautours et des îlots des primates de la zone Guyane-Madagascar. Le zoo a fêté ses 80 ans le 2 juin 2014.

    La nouvelle présentation des animaux est organisée en cinq biozones (Patagonie : 7 espèces sur16 570 m2, Savane-Sahel : 44 espèces sur 45 215 m2, Europe : 28 espèces sur 10 800 m2, Guyane : 67 espèces sur 12 530 m2, Madagascar : 30 espèces sur 9 655 m2). D'autres biozones, réalisées sous la seule maîtrise d'ouvrage du Muséum, Afrique équatoriale et éventuellement Australie, devraient être développées ultérieurement, en excluant donc seulement l'Asie qui, avec l'Océanie, est déjà présentée de manière complémentaire à la Ménagerie du Jardin des plantes, avec des animaux comme le panda roux ou la panthère des neiges. Le zoo comporte également une serre tropicale de 4 000 m2 et 16 m de haut ainsi qu'une vingtaine de volières, dont la grande volière de 2 000 m2 qui évoque le delta d'un fleuve africain. Il compte 1 000 animaux de 180 espèces, dont 74 d'oiseaux, 42 de mammifères, 21 de reptiles, 17 d'amphibiens, 15 de poissons et 11 d'insectes et d'arachnides. Il est prévu que des drones volent dans le parc et les enclos, en permettant ainsi de visualiser le point de vue de l’animal, et certains animaux seront équipés de colliers-caméra à des fins scientifiques.

    Pour rembourser les travaux (167 millions d'euros dont 10 du Muséum, 30 de l'État et 127 d'une société privée qu'il faut rembourser à tempérament sur 25 ans), les tarifs ont presque quadruplé, passant de six à 23 euros (2014), ce qui correspond à la moyenne haute des zoos européens (31 € au zoo de Londres, 26 € au Zoo de Beauval). Le passe annuel coûte 41 € pour les 3-11 ans, 56 € pour les 12-25 ans et 66 € pour les adultes (en 2014).

     

    Tarif Billet adulte : 23 €, billet réduit adulte : 17,50 € Billet jeune (12-25 ans) : 17,50 €, billet réduit jeune : 15 € Billet enfant (3-11 ans) : 15 €, billet réduit enfant : 12 € Abonnement annuel adulte : 66 € Abonnement annuel jeune : 56 € Abonnement annuel enfant : 41 €    

    https://www.parczoologiquedeparis.fr/fr

     

  • Parc des félins (France, 77)

    487 photos dans 14 sous-albums

    Le Parc des Félins est un parc zoologique situé sur la commune de Lumigny-Nesles-Ormeaux en Seine-et-Marne (77). Le parc — de 60 ha — présente des félins et des lémuriens. Il montre accueille 140 félins et 45 lémuriens en 2009

    Le parc ouvre au public le 14 octobre 2006 ; la plupart des animaux viennent du parc d'Auneau.

    Coordonnées GPS : 48° 42′ 34″ N 2° 57′ 24″ E 

    http://www.parc-des-felins.com/fr/

  • Vallée des singes (France, 86)

    25 photos

    La Vallée des Singes est un parc zoologique ouvert en 1998 et situé à Romagne, dans la Vienne, en France. Ouvert le 14 juillet 1998, la Vallée des Singes a été fondée par Wim Mager qui avait déjà établi le parc Apenheul aux Pays-Bas en 1971, qui était le premier parc à primates en semi-liberté au monde.
    Comme son nom l'indique, le parc présente une grande collection de primates sur des îles végétalisées ou des « territoires » que le visiteur traverse en circulant au milieu des singes et autres lémuriens. Au total, environ 30 espèces sont présentées, du petit ouistiti pygmée au grand gorille, en passant par le mandrill, les lémuriens, le chimpanzé, le colobe, le saïmiri, le titi ou callicèbe, le singe laineux ou l'atèle à face rouge. Dernièrement, en 2011, le parc est devenu le premier zoo français à présenter des bonobos. Deux bébés bonobos sont nés en 2012 et depuis 2013, c'est le plus grand groupe de bonobos du monde qui y est présenté en captivité, avec 17 individus.
    L'engagement de La Vallée des Singes en faveur de la protection de l'Environnement a été récompensé par la certification selon la norme ISO 14001 en 2012.
    http://www.la-vallee-des-singes.fr

  • Parc du Bayerischerwald (Bavière, Allemagne)

    174 photos dans 4 sous-albums

  • Tierpark Hagenbeck (Hambourg, Allemagne)

    61 photos dans 1 sous-album

    Le Tierpark Hagenbeck (anciennement Hagenbecks Tierpark ) est un parc zoologique situé à Hambourg, dans le quartier de Stellingen, arrondissement de Hambourg-Eimsbüttell, fondé en 1907 par Carl Hagenbeck. Le parc zoologique tout comme l'aquarium tropical ouvert en 2007 à côté sont propriété d'une entreprise familiale. 

    Le zoo est également chargé de la gestion du programme européen pour les espèces menacées (EEP) du Léopard de Chine du Nord. 

    En 1863 Gottfried Claes Carl Hagenbeck, un marchand de poissons et organisateur d'expositions d'animaux, a ouvert la Carl Hagenbeck’s Handels-Menagerie ménagerie commerciale de Carl Hagenbeck, dans le quartier de Sankt Pauli sur la Spielbudenplatz (au sud de la Reeperbahn). En 1874, son fils Carl Hagenbeck  la transféra à Neuer Pferdemarkt. Puis le 7 mai 1907 il ouvrit le parc zoologique à son emplacement actuel, à l'époque Stellingen était à l'extérieur de Hambourg. C'était le premier parc sans barreaux, présentant les animaux sur des plateaux, dans des fossés ou des enrochements. De nombreuses bêtes pouvaient également être visitées par le public grâce à des loges intérieures.

    En 1943 l'ensemble du parc fut détruit lors des bombardements de l'opération Gomorrhe. 

    Superfie  : 25 ha

    Nombre d'animaux : 1 852 en 2011, et environ 14 300 dans l'aquarium tropical

    Nombre d'espèces : 210 en 2011, 300 dans l'aquarium tropical 

    Site internet : http://www.hagenbeck-tierpark.de

0 commentaire



Ajouter un commentaire

Me notifier des nouveaux commentaires :



S'inscrire sans commenter

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 76577
Consultations des 10 dernières minutes : 39
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 96
Nombre de consultations d'hier : 324
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 12
Visiteurs des 60 dernières minutes : 2
Visiteur(s) récents: 2